[podcast] La « petite dame » contre le grand canal

Elle s’appelle Francisca Ramirez mais on la surnomme « Doña Chica » (petite dame). Issue d’une famille pauvre, elle est devenue la bête noire du président Daniel Ortega et de l’entrepreneur chinois détenteur de la concession pour la construction du canal interocéanique. Le projet pharaonique devrait traverser ses terres et son village.
ob_338a33_francisca-ramirez-cr

« Doña Chica » est une toute petite femme qui, dès l’âge de huit ans, quand son père a déserté le foyer, a dû s’occuper de ses cinq frères. Adulte, elle a réussi à acheter des terres et construire une maison pour élever sa famille ainsi qu’à monter une entreprise agricole. Tout ce qu’elle a obtenu en luttant pour sortir de la misère est maintenant menacé par le projet de canal interocéanique. Elle a pris la tête de la lutte contre le projet de canal et des grandes manifestations paysannes qui ont parcouru le pays.

Un reportage de Cécile Raimbeau réalisé par Didier Rossat à découvrir sur http://www.rts.ch

Ce reportage a été réalisé par les membres de BateauBasta. Pour découvrir leur projet, c’est ci : http://bateaubasta.over-blog.org/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.