Les grandes villes n°1 – Granada

Présentation

Granada est l’une des deux villes coloniales du Nicaragua. Fondée en 1524 par Francisco Hernández de Córdoba, elle est la plus ancienne des villes du Nicaragua. Au bord du lac Cocibolca, elle a été pillée plusieurs fois au cours du XVIIe siècle par des pirates provenant de la France et d’Angleterre.

Granada est une ville particulièrement colorée (les peintures des maisons sont refaites annuellement par les habitants). On y trouve la cathédrale bien sûr, mais aussi de nombreuses égalises magnifiques (La Merced, Iglesia de Guadalupe, etc.).

La rue principale accueille de nombreux bars et restaurants. En la remontant jusqu’au lac, on arrive au « centre touriste ». L’entrée est payante: 5 cordobas, ce n’est pas beaucoup mais c’est symbolique. Une plage, des bars et des discothèques. L’endroit doit être animé pendant la nuit !

 

Quelques lieux à découvrir

Mi Museo, un musée d’art précolombien.

Quatre pièces et des explications succinctes. Le musée est gratuit et il vaut le coup s’il on passe à côté. Les poteries sont magnifiques (j’ai toujours un pincement au coeur quand je pense qu’elles ont plusieurs centaines d’années). D’après ce que l’on m’a dit, les pièces proviennent essentiellement de la contrebandes récupérées par les gardes frontières (la contrebande d’art précolobien est assez importante du fait que les politiques ne prennent pas le temps de s’occuper de l’étude de ses documents).

Voici une belle phrase que l’on trouve sur l’un des panneau de présentation à l’entrée du musée : « Un pueblo sin conocimiento de su Historia, Origen o Cultura es como un árbol sin raises » (Un peuple qui ne connaît pas son Histoire, ses Origines ou sa Culture est comme un arbre sans racines)

Site du musée : http://www.granadacollection.org/

 

La Casa de los tres Mundos

Cette fondation a pour objectif d’initier et de promouvoir des projets culturels au Nicaragua et en Amérique centrale. Elle se situe sur la Plaza de Los Leones (la place des lions) à proximité du centre ville. On y trouve un école de théâtre, un studio d’artistes, une académie de musique, un centre de recherche ainsi qu’une bibliothèque.

Si vous êtes à Granada, essayez de trouver le programme des événements du mois, vous pourriez avoir ainsi l’occasion d’aller voir un concert ou une pièce de théâtre. Dans tous les cas, n’hésitez pas à passer faire un tour dans la salle d’exposition permanentes des oeuvres des peintres en résidence, vous y trouverez notamment des cartes postales faites main absolument magnifiques.

Site de la Casa de los 3 Mundos (en anglais, allemand et espagnol) : http://www.c3mundos.org/

 

Les isletas

L’une des attraction principale de Granada est « Les Isletas ». Découvrir les Isletas de Granada, c’est faire un tour en bateau à moteur autour d’une multitude de petites îles privées (plus de 300) qui entourent une presque île proche de la ville.

Lune des îles des Isletas

Une barque sur le lac Cocibolca (ou lac Nicaragua)

 

 

Où dormir ?

Je ne vais pas donner beaucoup d’adresses sur ce site, les guides touristiques le feront mieux que moi, cependant…

Je vous conseille l’Hospedaje La Siesta de Granada. Ce petit hôtel est tenu par un couple franco-nicaraguayen, propose quelques chambres doubles et un dortoir disposé autour d’un patio avec hamacs très sympathique. J’y ai passé de nombreuses heures à travailler lors de mon séjour au Nicaragua. Les propriétaires sont très sympathiques et connaissent tous les bons plans touristiques. Ils sauront s’adapter à votre personnalité et à vos attentes pour proposer les activités les plus adaptés. Et pour ceux qui partent pour longtemps et qui ont un brin de nostalgie, les crêpes de Boris sont succulentes !

Site de la Siesta : http://www.lasiestagranada.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.