Managua

Managua, la capitale du pays, n’est pas une ville à visiter pour le plaisir.Voux n’avez pas de raison d’y passer du temps si vous souhaitez juste visiter le pays.

Si vous venez au Nicaragua pour une période de quelques mois ou plus, Managua sera très certainement un passage obligé, ne serait-ce que pour passer à l’Ambassade de votre pays ou faire renouveler votre visa au Metrocentro (grand centre commercial au centre de la ville où vous pouvez faire renouveler votre visa). Vous pourrez alors découvrir la vie dans la capitale, qui n’a, selon moi, rien de très agréable mais reste spécifique par rapport au reste du pays.

 

Quelques petites informations sur Managua

L’ancien centre ville de Managua a été détruit lors d’un tremblement de terre en 1972.

Les habitants riches ont été construire leur maison à l’extérieur, laissant l’ancien centre à l’abandon. Les habitants les plus pauvres sont venu s’y installé et, d’après ce que l’on m’a dit, c’est un quartier peu recommandable aujourd’hui.

Il est possible de s’y balader de jour, vous passerez tout d’abord à proximité du parc Sandino, qui est situé sur la plus haute colline la ville. Il est particulièrement connu car il abrite l’ombre géante du héros Nicaraguayen homonyme qui surplombe la ville.

L'ombre de Sandino dans le parc qui domine Managua. Photo Hélène Legay

L’ombre de Sandino dans le parc qui domine Managua. Photo Hélène Legay

En descendant vers le lac Managua (ou Xolotlan), vous passerez devant l’hôtel Crowne Plaza, le plus luxueux de la ville (mais particulièrement laid), le centre commercial Intercontinental, l’ancienne cathédrale aujourd’hui en ruine, le palais présidentielle et la place de la Révolution.

Le Palacio National de Managua. Photo Hélène Legay

Le Palacio National de Managua. Photo Hélène Legay

Sur le chemin, vous trouverez également la Casa de los Mejia Godoy, un bar/restaurant/salle de concert qui appartient à la famille des Mejia Godoy, une famille de musiciens très connu dans le pays (cf article sur Carlos Mejia Godoy). Les tarifs en dollars pour manger ou pour voir un concert sont un peu cher comparé aux tarifs de base au Nicaragua mais cela vaut le coup d’aller voir pour découvrir sous un autre angle la société nicaraguayenne.

Si vous passez quelques temps à Managua, vous pouvez également consulter le programme de l’<a href="http://www.alianzafrancesa.org free project manager.ni/ » target= »_blank »>Alliance Française. Elle dispose d’une salle d’exposition et organiser régulièrement des évènements culturels.

Si vous vous intéressez à la protection de l’environnement, au tourisme communautaire, aux conditions de vie de la jeunesse, aux droits sexuels ou à la souveraineté alimentaire, vous trouverez de nombreuses informations à la Fondacion Luciernaga, une association qui travaille sur l’information et sensibilisation à ces différents thèmes. La Fondacion possède notamment une collection de documentaires sur l’Amérique latine particulièrement impressionnante.

 

Un lien vers une petite présentation de Managua :

http://www.edicioneslupita.com/nicaragua/managua-f.html

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.