Condega

Dans le centre, les rues sont pavées mais les chemins de terre constituent la majorité des routes. Où que l’on soit, il est toujours possible d’observer la nature au bout du chemin. Toutes les maisons possèdent un petit magasin qui donne sur la rue et chacun vend son savoir-faire ou sa production. Ceux qui habitent plus loin viennent avec un chariot et annoncent leur présence à grands cris : « mamones » (petits fruits verts), « platanos » (bananes plantains), « guillilas » (tortillas de maïs frais), etc.

 

Condega - Photo Hélène Legay

La ville de Condega, le 19 août 2009

 

L'avion de Condega Condega - Photo Hélène Legay

L’avion de la guardia qui trône sur la ville, Condega, le 19 août 2009

Condega, proche des montagnes, a toujours constitué une zone importante au cours des révolutions qui ont eu lieu dans le pays.
Pour s’en rappeler, un avion domine la ville. Un avion de la Guardia, l’armée du dictateur déchu, qui a été détruit par les révolutionnaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.