AWID – Un autre pas en arrière pour le droit des femmes

Si La Loi 779, Loi intégrale contre la violence à l’égard des femmes du Nicaragua, a une longue histoire fondée sur les demandes provenant du mouvement de femmes, le décret qui la régit est pourtant problématique aux yeux des féministes de ce pays centraméricain.

En juillet 2014, le Président Daniel Ortega a règlementé la loi dans un nouvel élan autoritariste pour y introduire des modifications qui inquiètent les féministes. Parmi ces dernières, le retour à la médiation entre la victime et son agresseur et la reformulation de ce que l’on entend par féminicide.

Depuis le 19 octobre 2006, date à laquelle l’avortement est devenu punissable dans tous les cas de figure au Nicaragua, Ortega s’est rapproché de la hiérarchie ecclésiastique et a entrepris différentes réformes de façon dictatoriale, faisant reculer les droits des femmes dans le pays centraméricain.

Lire l’article complet sur le site source : http://www.awid.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.