Administratif / Santé

  • Prix du billet Paris/Managua : ≈ 1200€. En s’y prenant à l’avance, en basse saison, il est possible de trouver des billet aux alentours de 700€.
  • Vaccins

Aucune vaccination obligatoire n’est nécessaire. Le Ministère français des affaires étrangères conseille une mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite. Si vous partez pour un long séjour, il est intéressant de faire un bilan de ses vaccins auprès de son médecin traitant ou d’un centre de vaccination (liste des centres de vaccination en France).

Pour un séjour de 5 mois, j’ai effectué une mise à jour de mes vaccins classiques, et me suis faite vaccinée contre la fièvre typhoïde et l’hépatite A. (80€ les deux vaccins en 2009)

  • Faut-il prendre des médicaments contre le paludisme ?

Le paludisme est rare et essentiellement présent dans les zones très humides du Nicaragua. Prendre ou non le médicament est un choix personnel. Il dépend également de vos objectifs de voyage. Prenez-le si vous pensez faire un petit séjour dans la forêt vierge. Si vous ne fréquentez que des villes et des lieux touristiques, le risque est faible. Je n’ai observé aucun cas de paludisme au cours de mon séjour.

  •  Boire de l’eau

Il n’est pas conseillé de boire de l’eau directement au robinet au Nicaragua. Les locaux le font sans souci mais nous ne sommes pas habitués aux bactéries qui y prolifèrent. Pour avoir testé, je me suis rendue compte qu’il y a des villes où cela ne me posait pas de problème et d’autres si. Il existe donc deux solutions  :

–  acheter de l’eau en bouteille. Il y en a à peu près partout mais pour un temps long, cela peut être également un budget.

–   prendre des pastille de purification de l’eau. Vous ne pourrez pas en acheter sur place, il faut faire des réserve avant de partir. J’avais des pastilles de la marque Micropur qui fonctionnent bien. Je remplissais une bouteille d’1,5L tous les soirs dans laquelle je laissais la pastille pour qu’elle fasse effet et c’était mon eau pour le lendemain.

  • Manger au restaurant

On m’avait conseillé de faire attention à manger dans des restaurants où il y a beaucoup de gens, de ne pas trop manger de fruits, de légumes ou de viandes non cuits. Je mangeais la plupart du temps dans des comedors, de petits restaurants locaux où ils servent du gallo pinto (un mélange de riz et de haricots rouge) avec un morceau de viande (boeuf, poulet ou porc), une banane plantain frite et un peu de salade. Je n’ai jamais eu de problème à ce niveau-là.

Au cas où, il est toujours intéressant d’avoir dans sa trousse à pharmacie un médicament en cas de tourista à demander à votre médecin traitant avant de partir en voyage.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.